Introduction au suivi budgétaire d’un projet

Introduction au suivi budgétaire d’un projet 1/2

Introduction au suivi budgétaire d’un projet 1/2

Courbes en S

La méthode des courbes en S est un outil graphique de suivi d’avancement d’un projet.
Elle a pour but de comparer, à l’instant T, ce qui était prévu de faire et de dépenser avec ce qui a été effectivement réalisé et à quel coût. En cas de dépassement budgétaire ou de retard, des actions correctives seront prises afin de limiter les dérapages le plus tôt possible.

On utilise quatre notions :
- Le cout budgété (CB) : quel budget a été prévu
- Le travail prévu (TP) : quel travail a été prévu
- Le cout réel (CR) : quel budget a été réellement dépensé
- Le travail effectué (TE) : quel travail a été réellement réalisé

La première courbe tracée est la courbe « coûts budgété du travail prévu » (CBTP). Il s’agit du prévisionnel ; quels vont être les coûts engagés.
L’axe des abscisses représentant le temps et celui des ordonnées, les coûts cumulés.

cout budgété du travail prévu ou CBTP

A un instant donné, il s’agit de vérifier l’état d’avancement et de dépense du projet. Ici, à la période 5 (Instant T).
A l’instant T, il était prévu d’engager 60k€. Il s’agit maintenant de voir les dépenses réellement engagées.

On va donc tracer la courbe du « coûts réel du travail effectué » (CRTE)

cout réel du travail effectué ou CRTE

On peut voir à l’instant T, sur la courbe CRTE, que les dépenses réellement engagées s’élèvent à 130k€.

A cet instant, aucune comparaison n’est possible. Car si effectivement nous avons dépensé 70k€ de plus que prévu, nous n’avons pas forcement dépensé plus. Le projet peut être tout simplement en avance.

Nous avons donc besoin d’un troisième indicateur, le « coûts budgété du travail effectué » (CBTE). A l’instant T, l’avancement physique du projet ne correspond pas forcement à ce qui était prévu.
Il s’agit donc d’indiquer, à ce stade d’avancement, quel aurait du être le budget dépensé.

cout budgété du travail effectué ou CBTE

A partir de ces trois courbes, nous saurons si :
- nous maitrisons nos dépenses
- nous maitrisons nos délais

Ecarts de coûts

L’écart de coût est égale à : CRTE-CBTE
L’écart de cout CRTE-CBTE

L’écart de coût est ici de 105 000€ (130k-25k)

Ecarts de délai

Le retard est égale à : CBTP-CBTE

Le retard est égale à : CBTP-CBTE

Si CBTP-CBTE>0, alors il s’agit d’un retard.
Si CBTP-CBTE<0, alors le projet est en avance.
Cette valeur peut être exprimée en termes de coûts ou de délais.

Exprimée en coûts, on parlera de variance des coûts. Exprimée en délais, on parlera de variance des délais.

D’après les deux dernières courbes, nous voyons que notre projet est en retard de 2 périodes et que nous avons dépassé de 105 000€ notre budget initial.
Il s’agit donc d’agir au plus vite pour redresser une situation déjà très mal engagée.

Introduction au suivi budgétaire d’un projet, 2ème partie


About the Author


Réussissez vos projets en respectant délais, coûts et qualité grâce aux méthodologies en Gestion de Projet. Basé sur le Pmbok pour la préparation PMP.

3 Comments to “Introduction au suivi budgétaire d’un projet 1/2”

  1. D Savary says:

    il ne s’agirait pas plutôt d’un écart de coût de 35 000+70 000 = 105 000 euros ?

  2. [...] utilisées dans cette série de vidéos, veuillez lire les articles suivants avant de commencer: Gestion de la valeur acquise (cliquez ici), partie 1. Gestion de la valeur acquise (cliquez ici), partie 2. Le tableau de bord projet [...]

Leave a Reply