Coaching sportif, modèle de management RH?

Coaching sportif, modèle de management RH?

Coaching sportif, modèle de management RH?


Le coaching sportif, un modèle pour le management des RH?

Entraîneur de rugby depuis 25 ans et maître de conférences à l’université Claude Bernard Lyon 1 dans le domaine du management des  valeurs et de la gestion des ressources humaines, Olivier Nier a animé la conférence PMI du 14 novembre 2012 donnée à Chambéry.

Olivier Nier commence par une photo de joueurs sur leur ligne d’en but. Ils regardent tous dans la même direction et sont harangués par leur capitaine.

Le parallèle commence avec la gestion de projet.
Le groupe a un but commun, recentré sur l’objectif par le capitaine. Et pour générer une dynamique collective (réussir et gagner ensemble), l’entraîneur.

Trois conditions essentielles doivent être réunies pour réussir :
- Partager des valeurs communes,
- Partager un objectif,
- Avec des règles précises de fonctionnement.

 

Partager des valeurs communes

Le partage de certaines valeurs est un des piliers pour réaliser des performances de haut niveau.

On ne peut parler de valeurs sans évoquer l’ancrage au territoire ou au contexte. Pour illustrer ce propos, Olivier Nier cite l’exemple du pays basque et du stade français.

Les clubs basques, notamment, Biarritz et Bayonne ont une culture fortement axée sur la valorisation et l’évocation au territoire à travers les chants régionaux par exemple.

A contrario, dans une ville comme Paris, il est difficile de valoriser un territoire ou une culture. Max Guazzini (ancien président du stade français) a donc valorisé un contexte, en associant rencontre sportive et spectacle. Pour tous les supporters de province, une rencontre au stade de France est le prétexte pour « monter sur Paris » et faire la fête.

Les valeurs, toujours accompagnées d’un exemple concret, doivent être proposées par le groupe.
C’est lors du stage de cohésion, qui signe le lancement de la saison, qu’un nombre restreint de valeurs est choisi collectivement.
D’après Olivier Nier, il devient difficile de travailler sur plus de 5 valeurs.

Les valeurs du groupe doivent être présentes au quotidien et l’entraîneur en devient l’ambassadeur. Régulièrement (après une défaite ou lors des bilans), une discussion portera sur ces valeurs et l’engagement du groupe vis à vis de celles-ci.

 

Partager un même objectif

Il est important de ne pas confondre objectifs et valeurs afin de ne pas compromettre la réussite de son projet.
Si la « performance » est une valeur, celle ci est un moyen d’atteindre son objectif (réussir) et non l’objectif (être performant).

 

Objectif collectif

Le rôle de l’entraîneur, ou du chef de projet, n’est pas de définir l’objectif mais une fourchette de réussite.
Tout comme avec les valeurs, cette fourchette est discutée et décidée (par vote) avec le groupe qui s’engage ainsi à atteindre l’objectif fixé.
Un fois validé, on ne reviendra plus sur la décision.

Encore faut il rester centré sur les objectifs tout au long de la saison.
Tous les cinq matchs, quatre groupes de travail font le bilan et décident du travail à fournir sur les prochains matchs pour atteindre les objectifs.

 

Objectif individuel

Chaque joueur doit savoir exactement ce qu’on attend de lui. L’entraîneur s’appuie sur une démarche et des outils.

La démarche

La démarche doit être basée sur la confiance afin que les entretiens individuels soient riches en échanges. Le joueur ne doit pas découvrir ce sur quoi va porter la discussion.
Sur un Intranet, le joueur a accès à toutes les informations pour préparer l’entretien : valeurs, objectifs, vidéos sur ses prestations ou des grilles d’évaluation.

Outils

Joueurs et entraîneurs disposent de deux gilles d’évaluation. Ces grilles permettant d’éviter les problèmes d’interprétation.

La première, la même pour tous, porte sur les qualités humaines : porte t il les valeurs du groupe ?
La seconde, individuelle, porte sur les qualités techniques : jeu, fondamentaux du poste, les qualités du joueur.

Le joueur, qui doit s’auto évaluer au préalable, et l’entraîneur comparent leur grille et s’attardent sur les points de divergences.
A l’issu de l’entretien, trois points essentiels sont choisis pour être développé. Généralement les points forts et les complémentarités avec les autres joueurs.

 

Des règles précises de fonctionnement

Pour bien vivre ensemble, tout groupe à besoin de règles de fonctionnement.

Olivier Nier distingue deux types de règles.
Les règles imposées par la hiérarchie donnent le cadre de fonctionnement.

Et les règles de vie, décidées collectivement. Ces dernières visent à créer des relations saines et adaptées pour atteindre les objectifs. Elles favorisent l’intégration et la cohésion au sein du groupe.

Photo mélée rugby par TheDisposableHero



About the Author


Réussissez vos projets en respectant délais, coûts et qualité grâce aux méthodologies en Gestion de Projet. A propos de l'auteur: Karim Abdi.

7 Comments to “Coaching sportif, modèle de management RH?”

  1. [...] Le coaching sportif peut il être un modèle pour le management des RH?  [...]

  2. [...] Le coaching sportif peut il être un modèle pour le management des RH?  [...]

  3. [...] Le coaching sportif peut il être un modèle pour le management des RH?  [...]

  4. [...] ML Coaching | Scoop.it Une question ? Envie de réagir ? N’hésitez pas à participer et donner votre avis sur cet article. This entry was posted in Manipulea and tagged Coaching, Management, modèle, Projet, RHGestion, sportif. Bookmark the permalink. ← Le coeur serait-il plus important que les mots ? Quand les cadres ne veulent plus manager | Ithaque Coaching → [...]

  5. [...] l’article sur le coaching sportif (modèle de management des RH?), nous restons dans le milieu du rugby pour aborder le Scrum (terme [...]

  6. [...] Le coaching sportif peut il être un modèle pour le management des RH?  [...]

  7. [...] Le coaching sportif peut il être un modèle pour le management des RH?  [...]

Leave a Reply