Ce que l’on peut apprendre d’un enfant de maternelle

Ce que l’on peut apprendre d’un enfant de maternelle

Ce que l’on peut apprendre d’un enfant de maternelle


Gestion de projet: ce que l’on peut apprendre d’un enfant de maternelle

Prenez une équipe de 4 personnes, 20 spaghettis, un mètre de scotch, un mètre de ficelle et un chamallow.
Et donnez leur un but : bâtir, en un temps donné, la structure la plus haute avec, en son sommet, le chamallow.
Obligeant les membres de l’équipe à collaborer rapidement, l’épreuve de Peter Skillman n’est pas aussi simple qu’elle n’y paraît.

 

La plupart des personnes commencent par prendre leur marque avec la tâche à accomplir, discutent, se projettent pour savoir à quoi va ressembler la structure, planifient et organisent. Et cherchent à prendre le pouvoir au sein du groupe.

 

Puis ils assemblent les spaghettis pour réaliser les plus grandes structures pour, enfin, déposer le chamallow.
Malheureusement, par le poids de la sucrerie, beaucoup ne tiennent pas.

 

Bien sûre, certains réussissent.
Et là est la surprise, parmi les meilleurs bâtisseurs, nous trouvons les élèves de maternelles.
Et parmi les pire, les étudiants en école de commerce.

 

Pourquoi ?
Comme l’indique Tom Wujec, reprenant les mots de P. Skillman, dans sa conférence du TED :
“Aucun des enfants n’a passé une seule minute à essayer de devenir Directeur Technique de la Spaghetti Inc.
Ils ne passent pas leur temps à manoeuvrer pour le pouvoir. Mais il y a aussi une autre raison.
C’est que les étudiants des écoles de commerce sont entrainés à trouver l’unique plan qui marchera. Et le mettre en oeuvre.
Lorsqu’ils posent le marshmallow au sommet, alors qu’ils ne leur reste plus de temps, la structure ne tient pas et c’est la crise.”

 

Les enfants ont une approche différente, que l’on retrouve dans leur mode d’apprentissage.
Ils testent, réalisent différents prototypes en commençant toujours par le chamallow (par ce moyen, ils ont de nombreuses occasions de réparer les prototypes en difficulté).
Les adultes commencent généralement par la structure en spaghettis).

Avec chaque version de leur structure, les enfants ont un retour immédiat sur ce qui marche ou pas.

 
Vous aurez sûrement reconnu la conception par processus itératif !
 
 



About the Author


Réussissez vos projets en respectant délais, coûts et qualité grâce aux méthodologies en Gestion de Projet. A propos de l'auteur: Karim Abdi.

4 Comments to “Ce que l’on peut apprendre d’un enfant de maternelle”

  1. remink says:

    Bonjour,

    Cet exercice est très intéressant pour voir comment une équipe de 4 personnes peuvent travailler ensemble. Et observer selon leur profil comment ils arrivent à leur fin.

    Au sein de mon école, lors de la première journée, les profs nous font faire cette exercice. Au début, avec notre regard d’étudiant, cela parait vraiment ridicule. Mais avec un peu de temps, on se rend compte que cette exercice est très révélateur de nos différentes personnalités.

    Bref, c’est pas long et ça fait réfléchir.

    Toujours bon à faire (:

  2. [...] gestion de projet, ce que l’on peut apprendre d’un enfant de maternelle  [...]

  3. Weptune Jean Claude says:

    je suis un étudiant en sciences administratives. J’ai l’opportunité de gérer plusieurs projets communautaires, j’aimerais augmenter mes capacité en tant que gestionnaire de projet. je vis en Haiti.

Leave a Reply